Logo Naturofeel

Soins post tatouage au naturel

Mon petit séjour à Tokyo était l’occasion de perpétrer ma tradition : faire un nouveau tatouage à chaque voyage. Me voilà donc toute fière de mon troisième tatouage et prête à te parler des soins que je lui apporte, le plus zéro déchet et naturel possible, bien évidemment.

Je ne vais pas m’étaler sur la question fatidique “est ce qu’il faut mettre un film plastique ? combien de temps ? ne faut-il-pas plutôt le laisser à l’air libre ?” Car je ne sais pas. J’ai eu trois expériences différentes à ce propos et je ne saurais dire laquelle est la “mieux”.

Donc passons directement au moment où j’ai pu le laisser à l’air libre. À ce moment là il y a deux soins nécessaires selon moi : le lavage et les soins type nutrition et hydratation.

Le lavage

Pour le laver j’utilise un savon saponifié à froid. Je l’ai fabriqué moi-même mais tu peux tout à fait en acheter un !

Il faut qu’il soit très doux, sans parfum, ni colorant enfin qu’il soit vraiment neutre ! J’avais mis dans le mien de l’avoine colloïdal, de l’urée, etc : tout ce qu’il faut pour faire un savon extrêmement doux.

Les savons au lait d’ânesse sont vraiment top pour les soins post tatouages. Ou bien tu peux tester celui-ci si tu cherches une alternative vegan.

La nutrition

Ensuite le deuxième soin indispensable est évidemment de nourrir le tatouage. Je pensais ne pas pouvoir me faire de tatouage cette année (longue histoire…) Du coup je n’avais apporté que mon huile de noyaux d’abricot qui me sert à me démaquiller. Et bien elle était juste parfaite ! Elle pénétrait rapidement, n’était pas aussi grasse que de l’huile de jojoba par exemple, l’odeur est agréable et elle a bien nourri mon tatouage !

Tu peux utiliser d’autres huiles végétales comme l’huile de sésame, d’amande douce, de macadamia, d’avocat, de chanvre, etc.

Si j’avais pu choisir une huile à emporter dans ma valise je pense que j’aurais pris un macérât huileux de calendula. Il est apaisant et anti-inflammatoire ce qui est parfait pour un soin post tatouage.

L'hydratation

Une fois que tu constates que ton tatouage est bien nourri, ne sèche plus, ne fait pas de petites peaux tu peux aussi passer à l’hydratation.

Pour cela j’ai toujours utilisé du gel d’aloe vera. Il va hydrater en profondeur et apaise immédiatement la zone. À utiliser plusieurs fois par jour pour bien prendre soin de cette zone sensible et irritée.

La nutrition et l’hydratation sont à associer pour favoriser la cicatrisation.

La protection

Un tatouage frais doit être complètement protégé du soleil les premiers mois. Toujours le couvrir avec un vêtement long, un foulard, une chaussette, etc.

Ensuite il faudra tou-jours protéger son tatouage avec de la crème solaire indice 50. Il n’y a aucune excuse, en été comme en hiver. Si la peau est directement exposée à l’extérieur il faut protéger.

À la plage l’idéal serait de porter un vêtement anti UV.

Personnellement un spray solaire indice 50 et je l’applique à chaque fois que je sors, en couches épaisses, sur chacun de mes tatouages.

Pour le côté pratique j’ai toujours dans mon sac un stick solaire indice 50 si j’ai oublié avant de partir ou si j’ai besoin d’en remettre dans la journée.

En résumé :

  • Lavage : Savon saponifié à froid doux, sans parfum, sans colorant.
  • Nutrition : Huile végétale au choix (préférence pour le macérat huileux de calendula)
  • Hydratation : Aloe Vera

 

Il faut bien évidemment toujours avoir les mains propres lorsque l’on applique les soins ou simplement qu’on le touche. Ne jamais enlever les petites peaux, les croûtes afin de le laisser cicatriser tranquillement.

J’espère que cet article, certes rapide, mais plein d’informations, t’auras permis de trouver des alternatives naturels pour prendre soin de tes tatouages.