Shampoing pour cheveux gras saponifié à froid

Après avoir fait un shampoing saponifié à froid pour mon compagnon vient le moment de m’en concocter un pour moi ! Je te fais le topo : cheveux gras au bout de 2 jours. Voilà je trouve que j’ai plutôt bien résumé le truc ! 

Du coup j’ai fabriqué une petite recette adapté à mon problème de cheveux dégueu. Elle est facile et ne demande pas beaucoup d’ingrédients ! 

Comme d’habitude je signale que je ne vais pas t’expliquer ce qu’est la saponification car ce sujet est trèèès complexe et demande beaucoup de connaissances. Je préfère te laisser aller voir sur des sites experts qui proposent des informations très complètes, comme par exemple l’article de « Bioté Naturelle » qui m’a énormément aidé ! Ainsi je te conseille fortement (très très fortement) de te renseigner avant de te lancer dans ce procédé complexe afin de connaître toutes les conditions, les procédés et aussi les conseils de sécurité !!

Le savon va être surgraissé à 2%. Pour la peau c’est peu mais pour les cheveux c’est à peu près ce qu’il faut pour ne pas avoir d’effet poisseux !

Nous avons besoin de :  

8,9% d’huile de Coco

64,4% d’huile d’olive

4,4% grammes de beurre karité

4,4% d’huile de ricin

2,2% d’huile de baie de laurier

15,6% d’huile de chanvre

lessive de soude à recalculer

3% de Rhassoul

3% de poudre de Sidr 

1 jaune d’oeuf

Comme d’habitude on pèse nos huiles liquides. Dans un autre récipient nos huiles solides que l’on va faire fondre au bain marie. 

Pendant ce temps on pèse nos poudres et notre lessive de soude. 

Enfin on récupère le jaune de l’oeuf. Pour l’incorporer il faut le battre dans un peu d’huile de votre préparation. Ainsi réserve environ 20 grammes du total de tes huiles pour les utiliser avec ton oeuf. Bat le et met le de côté. Celui ci devra être ajouté lorsque les huiles et la soude sont bien mélangés (couleurs et texture homogènes) mais avant que la trace apparaisse, c’est à dire que tu dois l’incorporer quelques minutes après avoir commencé à mixer.

Une fois que les huiles solides ont fondus, rajoute les aux huiles liquides. Enfin ajoute ta lessive de soude. Une fois le tout homogène ajoute ton jaune d’oeuf. Mixe le tout jusqu’à obtenir la trace.

Ajoute tes poudres. Mixe encore. 

Il ne reste plus qu’à couler tout ça dans des moules et patienter ! Bon j’ai voulu les faire en SAFour, donc faire une saponification à chaud mais ça a tout foiré ce qui explique la tête bizarre qu’ont mes savons ! 

Shampoing saponifié à froid

Aujourd’hui fut un grand jour pour moi. Après de nombreux savons réalisés en SAF j’avais envie de passer au stade supérieur : Faire du shampoing grâce à ce procédé ! Le fait de faire un shampoing est quand même un peu plus compliqué qu’un savon lambda, car nos cheveux sont différents de notre peau il faut donc modifier 2-3 petites choses.

Cette recette ne s’adresse qu’aux personnes ayant déjà une expérience dans la SAF car elle comprend beaucoup d’huiles différentes, plusieurs ajouts à la trace donc c’est mieux que vous en ayez déjà fait auparavant sinon vous allez oublier le quart des ingrédients ou bien paniquer haha !

Comme d’habitude je signale que je ne vais pas vous expliquer ce qu’est la saponification car ce sujet est trèèès complexe et demande beaucoup de connaissances. Je préfère vous laisser aller voir sur des sites experts qui proposent des informations très complètes, comme par exemple l’article de « Bioté Naturelle » qui m’a énormément aidé ! Ainsi je vous conseille fortement (très très fortement) de vous renseigner avant de vous lancer dans ce procédé complexe afin de connaître toutes les conditions, les procédés et aussi les conseils de sécurité !!

Cette recette a été formulé pour les cuirs chevelus irrités, sujets à beaucoup d’inconforts, des pellicules et pour apaiser certains désagréments (de type eczéma, psoriasis, etc). Cette recette a été formulé par moi-même ce n’est donc pas un savon dont l’efficacité à été prouvé scientifiquement, je tiens à le préciser.

Donc voici la recette : 

Surgraissage à 6% 

31,3% d’huile d’Olive

6,3% d’huile de Neem

12,5% d’huile de Son de riz

21,9% d’huile de Coco

9,4% d’huile de Baie de laurier

12,5% d’huile de Jojoba

6,3% d’huile de ricin

Lessive de soude/soude à recalculer

Ajout à la trace : 

1 jaune d’oeuf battu (voir les explications plus loins)

1,2% d’argile verte

2,5% de poudre d’avoine Colloidale

Avant de commencer la recette je voulais faire une mise au point sur le jaune d’oeuf que j’ai classé dans « ajout à la trace » en fait pas vraiment.

Déjà pour incorporez l’oeuf il faut que vous ayez battu le jaune dans un peu d’huile de votre préparation. Ainsi si vous avez un total de 200 grammes d’huile (je dis au hasard), réservez 20 grammes pour les utiliser avec votre oeuf. Battez le et mettez le de côté. Cependant il doit être ajouté à un moment précis : lorsque vos huiles et votre soude sont bien mélangés (couleurs et texture homogènes) mais avant que la trace apparaisse, c’est à dire que vous devez l’incorporez quelques minutes après avoir commencé à mixer. Voilà !

Donc on pèse toutes nos huiles liquides. Ensuite on pèse nos huile solides (karité et coco) et on les fait fondre tranquillement.

 

On prélève 20 grammes de nos huiles liquides que l’on met dans un bol à part. On ajoute le jaune d’oeuf et on bat avec une fourchette. On reserve pour plus tard. 

Pendant que nos huiles solides fondent on prépare nos ajouts. Ainsi on pèse l’argile et l’avoine que l’on réserve. Pensez à préparer un tamis pour éviter les grumeaux.

45610280_189734271857673_3628278510692335616_n

Enfin on pèse la soude !

45645075_281792715788923_7941839171088285696_n

Une fois nos huiles solides fondues on les ajoute à nos huiles liquides.

On rajoute la lessive de soude dans les huiles (pas l’inverse!).

On mixe tranquillou. Une fois le tout bien homogène on rajoute notre jaune d’oeuf. On mixe.

45772530_302071463960787_6576351544499765248_n

Une fois qu’une légère trace apparaît on ajoute en les passant au tamis notre poudre d’avoine ainsi que l’argile. 

45730382_490045314814984_7823461909541158912_n

 

On vérifie qu’on a bien la trace et on verse dans nos moules.

 

On a plus qu’à attendre tranquillement de pouvoir démouler ! Personnellement je les ai juste passé un peu au four pour accélérer le processus !

Tadaaaam !!! 🙂

P.S : Merci à Gwen et aux autres personnes qui m’ont aidé à formuler tout ça ! 👍🏻

45568513_303587726913028_1718415496006598656_n

P.S : Je vous conseille la lecture de cet article qui vous donne 5 raison pour adopter les cosmétiques solides !

Shampoing solide ultra doux

J’avais envie de tenter une nouvelle recette de shampoing solide qui ne soit pas spécialement pour mes cheveux gras mais simplement quelque chose de très doux voir si ça ne serait pas mieux que d’essayer de les purifier un max ! Inspiré par la recette des Cheveux d’O je vous partage aujourd’hui ma recette ultra douce de shampoing solide.

Vous aurez besoin de :

  • 30 grammes de tensioactif (ici SCI)
  • 20 grammes d’eau
  • 30 grammes de poudre (ici moitié spiruline moitié fécule de maïs)
  • 20 grammes d’huile végétale (ici pépin de raisin)

Commencez par faire fondre au bain-marie votre tensioactif accompagné de votre eau.

35653260_2035694829980764_8921729916651700224_n

Ensuite hors du feu rajoutez les poudres et l’huile.

Remuez bien.

Mettez votre préparation dans un moule. Attendez que ça sèche puis démouler et voilà ! Je préviens simplement qu’avec la spiruline le shampoing peut tâcher votre salle de bain, enfin ça part très bien à l’eau mais dès que vous le posez mouillé ça fait des traces vertes.

Vous venez de fabriquer un shampoing ultra doux car il possède très peu de tensioactif et également de nombreux produits permettant l’hydratation.

Voici en bonus une deuxième recette avec d’autres actifs que j’ai testé et que j’adore également (c’est le shampoing du dessus sur la photo): 

  • 30 grammes de SCI
  • 20 grammes d’eau
  • 30 grammes de poudre (ici moitié orange (fait maison) moitié Sidr)
  • 20 grammes d’huile d’avocat (fait maison également)

Facultatif :

  • 5 grammes de miel

35527371_2035694873314093_1172687210391011328_n

Shampoing liquide maison

J’ai envie de faire de nouvelles expériences en ce moment et tester tout pleins de trucs ! Après avoir finie mon shampoing solide (vous pouvez trouver la recette ici) que j’adore j’avais envie d’en faire un liquide ! La base de notre shampoing est une crème d’avoine extrêmement simple à réaliser et utile pour de nombreuses recettes.

Pour réaliser cette recette il vous faudra : 

  • de la crème d’avoine (eau + avoine)
  • 10 grammes de tensio-actif (ici SCI)
  • 50 gouttes de conservateur : Cosgard

facultatifs : 

  • 2 cuillères à soupe de mousse de Babassu (fait mousser le shampoing)
  • 1 cuillère à soupe de glycérine (un émollient qui gaine et assouplit les cheveux)
  • 10 gouttes de provitamine B5
  • 10 gouttes de protéine de riz
  • 5 gouttes de protéine de soie

Les protéines ainsi que la provitamine permettent également de gainer, d’hydrater et d’assouplir les cheveux.

Je propose des ajouts facultatifs pour que vous ayez des idées des choses que vous pouvez rajouter si vous souhaitez complexifier un peu la recette, mais ces ajouts ne sont en aucun cas obligatoire, votre shampoing sera tout aussi efficace sans ! 

Commençons par réaliser la crème d’avoine. Pour la réaliser il vous faudra :

  • 500 ml d’eau
  • 5 cuillères à soupe de flocon d’avoine

Mettez votre eau et votre avoine dans une casserole, portez à ébullition. Remuez régulièrement. Une fois qu’une consistance de gel apparaît votre crème est prête !

Il vous suffit de prendre un vieux collant ou un tamis pour filtrer. Et voilà, votre base est prête !

31906903_2012884375595143_389226721095712768_n

Ajoutez dans votre crème brûlante la glycérine, la mousse de babassu et le SCI pour qu’ils fondent bien.

Une fois un peu refroidie vous pouvez ajouter les ingrédients facultatifs, si vous le souhaitez bien sûr ! Remuez bien. 31912974_2012888045594776_5984334296096178176_n

Si la texture est encore trop liquide vous pouvez ajouter de la gomme guar ou xanthane. Une à deux pointe de couteau, pas plus. Enfin ajoutez le conservateur.

31936535_2012884575595123_7237810704613376000_n

Il ne vous reste plus qu’à verser le tout dans un contenant, le tour est joué ! Je l’ai évidemment testé et j’en suis plutôt satisfaite ! Il mousse bien, a une texture onctueuse se rapprochant beaucoup de celle d’un industriel, rien à redire !31824464_2012884898928424_5851616035668492288_n