Savon doux au curcuma et flocons d’avoine

Me revoilà avec encore une nouvelle recette de savons, beaucoup de personnes m’ont demandé d’en faire des articles dessus alors j’exécute les ordres ! Le dernier est un savon doux avec ajout de flocons d’avoine, de fécule de maïs et de curcuma ! 

Comme d’habitude je signale que je ne vais pas vous expliquer ce qu’est la saponification car ce sujet est trèèès complexe et demande beaucoup de connaissances. Je préfère vous laisser aller voir sur des sites experts qui proposent des informations très complètes, comme par exemple l’article de « Bioté Naturelle » qui m’a énormément aidé ! Ainsi je vous conseille fortement (très très fortement) de vous renseigner avant de vous lancer dans ce procédé complexe afin de connaître toutes les conditions, les procédés et aussi les conseils de sécurité !!

Donc voici la recette :

Surgraissage : 8%

60,2% d’huile d’olive

3,6% d’huile de ricin

14,5% d’huile de coco

21,7% d’huile d’amande douce

Lessive de soude à recalculer

Ajout à la trace : 

3% de fécule de maïs (maizena par exemple)

0,7% de poudre de curcuma 

1,5% de fragrance 

1,5% de flocons d’avoine mixés 

Aloouurs comme d’habitude on pèse nos huiles liquides. Dans un autre récipient on pèse nos huiles solides (ici huile de coco) que l’on fait fondre. 

Pendant ce temps on pèse notre fécule de maïs, notre fragrance, notre poudre de curcuma et nos flocons d’avoine que l’on mixe au préalable. On pèse également minutieusement notre lessive de soude

Une fois l’huile de coco fondue on l’ajoute à nos huiles liquides.

Enfin on ajoute notre lessive de soude dans les huiles (pas l’inverse). On mixe jusqu’à obtenir la trace

Une fois obtenue on ajoute la maizena, la fragrance et la poudre de curcuma. (pas les flocons d’avoine sinon on va totalement les broyer avec le mixeur). 

Une fois que tout est bien mélangé on retire notre mixeur. On ajoute nos flacons d’avoine que l’on remue grâce à un fouet ou une maryse. 

Enfin on verse dans notre ou nos moules. On ajoute délicatement quelques flocons sur le dessus. Une fois que ça avait un tout petit peu durci j’ai fait des petites vagues avec le dos d’une cuillère à café. 

On attend que ça sèche et on démoule !!! Voili voilou ! 😀 

Savon saponifié à froid avec marbrage

Aujourd’hui j’avais envie de te montrer mon tout premier marbrage un peu « complexe » en saponification à froid ! 

La recette n’est pas très compliqué, le marbrage non plus en soi il faut juste un peu d’organisation et c’est bon ! 

Comme d’habitude je signale que je ne vais pas vous expliquer ce qu’est la saponification car ce sujet est trèèès complexe et demande beaucoup de connaissances. Je préfère vous laisser aller voir sur des sites experts qui proposent des informations très complètes, comme par exemple l’article de « Bioté Naturelle » qui m’a énormément aidé ! Ainsi je vous conseille fortement (très très fortement) de vous renseigner avant de vous lancer dans ce procédé complexe afin de connaître toutes les conditions, les procédés et aussi les conseils de sécurité !!

Pour un surgraissage à 8%

La recette : 

15,5% d’huile de noix de coco

46,5% d’huile d’olive

4,7% de beurre de karité

2,3% de d’huile de ricin

31% d’huile d’avocat

Lessive de soude / soude à recalculer

Facultatif : 

3% de fragrance (ici fragrance : d’une fleur à l’autre que j’adore…. Elle sent le fleuriste !!)

Les dosages de colorants seront donnés dans la suite de la recette

D’abord soit tu as un moule à séparation soit tu vas fabriquer toi même tes séparations ! Rien de plus simple, deux morceaux de cartons coupés selon la taille de ton moule et voilà ! 

Comme d’habitude on pèse nos huiles liquides, puis dans un autre contenant nos huiles solides que l’on met à fondre au bain marie

Pendant ce temps on prépare nos ajouts. Les colorants sont dosés à 3%. Ici nous avons de l’oxyde bleu, du colorant liquide vert opaque ainsi que de l’ocre rose. On pèse également notre lessive de soude. 

Donc une fois que nos huiles solides sont fondues on les ajoute à nos huiles liquides. 

Puis on ajoute la soude dans les huiles (et pas l’inverse). On mixe jusqu’à apparition de la trace

Puis on ajoute notre fragrance et on mixe encore un peu.

Enfin on divise notre pâte en 3 parts égales. Dans chacune on ajoute nos colorants et on fouette bien pour qu’il n’y ait pas de grumeaux. 

Puis il suffit d’ajouter chacune de nos couleurs entre les séparations. Ensuite on enlève les séparations et on dessin des vagues avec une baguette !

Voilà maintenant on patiente jusqu’à que ce soit bien sec et on démoule! Pour profiter à fond du marbrage j’ai découpé à l’horizontale ! Bon j’avais mal calculé mon coup, j’avais un peu trop de bleu donc je l’ai mis dans d’autres moules ! 🙂

Shampoing saponifié à froid

Aujourd’hui fut un grand jour pour moi. Après de nombreux savons réalisés en SAF j’avais envie de passer au stade supérieur : Faire du shampoing grâce à ce procédé ! Le fait de faire un shampoing est quand même un peu plus compliqué qu’un savon lambda, car nos cheveux sont différents de notre peau il faut donc modifier 2-3 petites choses.

Cette recette ne s’adresse qu’aux personnes ayant déjà une expérience dans la SAF car elle comprend beaucoup d’huiles différentes, plusieurs ajouts à la trace donc c’est mieux que vous en ayez déjà fait auparavant sinon vous allez oublier le quart des ingrédients ou bien paniquer haha !

Comme d’habitude je signale que je ne vais pas vous expliquer ce qu’est la saponification car ce sujet est trèèès complexe et demande beaucoup de connaissances. Je préfère vous laisser aller voir sur des sites experts qui proposent des informations très complètes, comme par exemple l’article de « Bioté Naturelle » qui m’a énormément aidé ! Ainsi je vous conseille fortement (très très fortement) de vous renseigner avant de vous lancer dans ce procédé complexe afin de connaître toutes les conditions, les procédés et aussi les conseils de sécurité !!

Cette recette a été formulé pour les cuirs chevelus irrités, sujets à beaucoup d’inconforts, des pellicules et pour apaiser certains désagréments (de type eczéma, psoriasis, etc). Cette recette a été formulé par moi-même ce n’est donc pas un savon dont l’efficacité à été prouvé scientifiquement, je tiens à le préciser.

Donc voici la recette : 

Surgraissage à 6% 

31,3% d’huile d’Olive

6,3% d’huile de Neem

12,5% d’huile de Son de riz

21,9% d’huile de Coco

9,4% d’huile de Baie de laurier

12,5% d’huile de Jojoba

6,3% d’huile de ricin

Lessive de soude/soude à recalculer

Ajout à la trace : 

1 jaune d’oeuf battu (voir les explications plus loins)

1,2% d’argile verte

2,5% de poudre d’avoine Colloidale

Avant de commencer la recette je voulais faire une mise au point sur le jaune d’oeuf que j’ai classé dans « ajout à la trace » en fait pas vraiment.

Déjà pour incorporez l’oeuf il faut que vous ayez battu le jaune dans un peu d’huile de votre préparation. Ainsi si vous avez un total de 200 grammes d’huile (je dis au hasard), réservez 20 grammes pour les utiliser avec votre oeuf. Battez le et mettez le de côté. Cependant il doit être ajouté à un moment précis : lorsque vos huiles et votre soude sont bien mélangés (couleurs et texture homogènes) mais avant que la trace apparaisse, c’est à dire que vous devez l’incorporez quelques minutes après avoir commencé à mixer. Voilà !

Donc on pèse toutes nos huiles liquides. Ensuite on pèse nos huile solides (karité et coco) et on les fait fondre tranquillement.

 

On prélève 20 grammes de nos huiles liquides que l’on met dans un bol à part. On ajoute le jaune d’oeuf et on bat avec une fourchette. On reserve pour plus tard. 

Pendant que nos huiles solides fondent on prépare nos ajouts. Ainsi on pèse l’argile et l’avoine que l’on réserve. Pensez à préparer un tamis pour éviter les grumeaux.

45610280_189734271857673_3628278510692335616_n

Enfin on pèse la soude !

45645075_281792715788923_7941839171088285696_n

Une fois nos huiles solides fondues on les ajoute à nos huiles liquides.

On rajoute la lessive de soude dans les huiles (pas l’inverse!).

On mixe tranquillou. Une fois le tout bien homogène on rajoute notre jaune d’oeuf. On mixe.

45772530_302071463960787_6576351544499765248_n

Une fois qu’une légère trace apparaît on ajoute en les passant au tamis notre poudre d’avoine ainsi que l’argile. 

45730382_490045314814984_7823461909541158912_n

 

On vérifie qu’on a bien la trace et on verse dans nos moules.

 

On a plus qu’à attendre tranquillement de pouvoir démouler ! Personnellement je les ai juste passé un peu au four pour accélérer le processus !

Tadaaaam !!! 🙂

P.S : Merci à Gwen et aux autres personnes qui m’ont aidé à formuler tout ça ! 👍🏻

45568513_303587726913028_1718415496006598656_n

P.S : Je vous conseille la lecture de cet article qui vous donne 5 raison pour adopter les cosmétiques solides !

Savon insecticide pour animaux

En ce moment je prépare les paniers garnis pour Noël ! Et évidemment chacun de mes petits animaux aura le droit au sien ! Du coup j’ai confectionné pour ma chienne (ainsi que pour les animaux de mes amis), des savons spéciaux qui sont insectifuges grâce à leur composition.

En effet l’élément phare de cette recette est le « Neem« . Celui ci est connue comme insectifuge. Ici j’ai choisi d’utiliser l’huile ainsi que la poudre mais vous pouvez utiliser uniquement l’huile si vous le souhaitez.

Toutes deux sont ainsi très efficaces contre les moustiques, les poux, les tiques, les puces ce qui va donc nous être très utile ici pour limiter l’utilisation de pipette ou autres produits un peu cracra, faut se l’avouer ! L’avantage est que cet ingrédient fonctionne aussi bien en préventif qu’en curatif car il empêche la reproduction.

Comme vous pourrez le voir j’ai décidé de ne pas mettre d’huile(s) essentielle(s) réputée(s) insectifuges même si cela est noté dans de nombreuses recettes car je ne pense pas que ce soit bon pour un animal d’être parfumé et de ne plus avoir sa propre odeur. Le Neem est déjà largement assez puissant !

Aussi je préfère prévenir l’huile de neem n’a pas vraiment une odeur agréable, en fait ça pue. Mais vraiment. Du coup bon le savon n’a pas non plus la meilleure odeur du monde mais bon au moins il est efficace !

Donc revenons à nos moutons ! Pour réaliser ce savon nous allons utiliser le procédé de la saponification à froid (SAF pour les experts). Je ne vais pas vous expliquer ce qu’est la saponification car ce sujet est trèèès complexe et demande beaucoup de connaissances. Je préfère vous laisser aller voir sur des sites experts qui proposent des informations très complètes, comme par exemple l’article de « Bioté Naturelle » qui m’a énormément aidé ! Ainsi je vous conseille fortement (très très fortement) de vous renseigner avant de vous lancer dans ce procédé complexe !

Ça y est la partie fun va enfin commencer ! Donc pour réaliser cette recette nous aurons besoin de :

Pour un surgraissage à 6% :

  • 50% d’huile de coco
  • 32% d’huile d’olive
  • 6,5% d’huile de ricin
  • 6,5% de beurre de karité
  • 5% d’huile de Neem

Lessive de soude a recalculer

Facultatif : (Ajout à la trace)

1 cuillère à soupe de poudre de Neem

1 cuillère à soupe d’Aloe vera

P.S : je m’excuse d’avance pour la qualité des photos mais c’est assez compliqué de photographier en faisant des savons car le timing est très important !

Du coup on prépare ses huiles liquides. Ensuite on fait fondre nos huiles solides (coco, karité). On attend qu’elles refroidissent puis on les verse dans nos huiles liquides. Pas la peine de trop liquéfier les huiles, on peut dissoudre les petits morceaux qu’il reste dans l’huile chaude car après la température est tellement haute qu’il faut attendre un moment que ça refroidisse.

DSC02039

Ensuite on pèse notre lessive de soude (ou on fait notre mélange soude + eau).

Puis on ajoute notre soude dans les huiles (jamais l’inverse). On mixe, on mixe jusqu’à que la trace apparaisse. Une fois apparu on ajoute un par un les « ajouts à la traces » (poudre de neem et aloe vera).

Enfin on verse tout notre patouille dans le/les moule(s) et on attend !

DSC02047

J’ai attendu environ 12 heures pour démouler celui là. Et voilà comment réaliser un super savon pour nos petites boules de poils !

fullsizeoutput_3a9

Si cet article sur les savons vous a plu restez à l’affût car j’en ai d’autres en préparation!

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur « Les chats et les huiles essentielles » je vous conseille vivement de consulter cet article