Publicités
Naturofeel

Ma petite éponge en jean me convient plutôt bien mais mon problème est qu’elle ne frotte pas assez… Donc j’ai décidé de faire une version 2.0 !

Pour réaliser la nouvelle version vous aurez besoin : 

  • D’un tissu de votre choix
  • D’un tissu grattant (ici toile de jute)
  • de rembourrage (ici 100% cotons recyclés)

Rien de plus simple, découpez un carré dans chacun des tissus, de la taille de votre choix.32765806_2019153191634928_4317400472827723776_n

Ensuite cousez les trois côtés. Je suis repassée trois fois pour être sûr que ça ne s’enlève pas car la toile de jute s’effiloche très facilement.

Passez par le côté non-cousu pour mettre votre rembourrage. 32785062_2019153168301597_7362450376370421760_n

Cousez le dernier côté et voilà ! Une éponge qui pour moi n’a rien à envier aux éponges industriels. En plus j’adore mon tissu citron, j’ai l’impression que ça amène de la bonne humeur dans mon évier ! 32806117_2019153078301606_7093642001245011968_n

Publicités

L’anniversaire de ma maman ainsi que la fête des mères approche, j’ai donc commencé à confectionner des petits cadeaux ! Dans ceux-là, j’ai fait un petit pain de cake vaisselle (vous pouvez trouver sa recette ici) et j’avais envie de lui faire un petit rangement ! Je n’ai pas de plans réel en tête mais je vous jure qu’il est plutôt réussi !

Pour commencer j’ai choisi mes mesures. Mon pain de savon mesurait 5x5x2, j’ai donc décidé de prendre un rectangle de 21×9.

32349350_2016747818542132_156430869358182400_n

Ensuite j’ai transformé mon tissu lambda en tissu « cirée » et donc imperméable. Très facile à faire il vous suffit de mettre une feuille de cuisson sur votre plaque de four (personnellement j’utilise toujours la même feuille de papier cuisson), ensuite posez votre tissu et disposez votre cire. Il est très important que ce soit bien fait, qu’il y ait des pastilles à chaque endroit, qu’il n’y en ait pas plusieurs au même endroit car sinon ce ne sera pas beau. Vous aurez des endroits avec un mont de cire et parfois votre tissu ne sera pas recouvert.

32402358_2016747795208801_5452812005654134784_n

Mettez votre four à 80° et surveillez régulièrement. En 5 minutes c’est bon, dès que vous n’apercevez plus les pastilles sortez-le. Tenez le du bout des doigts et agitez le dans l’air pour qu’il sèche rapidement.

Une fois votre tissu sec il vous suffit de le replier de manière à ce qu’il dépasse 3cm en haut, ce sera le rabat de la pochette. 

Cousez les deux extrémités. J’ai cousu à l’endroit car, vu la matière rigide, j’aurais eu peur d’abîmer le tissu et les coutures en le retournant, mais vous pouvez tenter !

Ensuite j’ai bien coupé le rabat de manière à faire de jolis bords ronds.

Puis j’ai disposé mon premier scratch (le « rugueux ») en haut. J’ai collé par dessus le scratch « doux » puis j’ai rabattu afin de trouver la place exacte du deuxième scratch qui est donc exactement à la bonne place.

32313204_2016737578543156_8591263459176349696_n

Si vous le désirez vous pouvez coudre le scratch pour plus de sûreté. Voilà votre pochette à savon est prête !

 32399187_2016737488543165_3231730940531179520_n

Vous pouvez l’utiliser pour stocker votre shampoing, savon, cake vaisselle lorsque vous devez les transporter !

32267058_2016737541876493_5821707004405612544_n

On se retrouve aujourd’hui car j’ai décidé de rebrancher ma machine à coudre et de la mettre au service du zéro déchet ! J’ai voulu commencer par quelque chose de simple est j’ai donc eu envie de faire une éponge !

Rien de plus simple, vous n’aurez besoin que de quelques trucs ! J’ai fait une version vraiment basique, déjà parce que je ne savais plus utiliser ma machine mais aussi car je voulais tester quelque chose de très simple, voir comment c’était et ensuite améliorer, si besoin.

Donc pour faire votre propre éponge vous aurez besoin : 

  • D’un tissu éponge (j’ai choisi ici une vieille serviette de bain)
  • D’un tissu pour la face « grattante » (n’ayant pas de toile de jute j’ai voulu tester avec du jean)
  • De quoi coudre
  • Ciseaux, règles, stylo

Pour commencer il vous faut découper dans chacun des tissus un rectangle. Personnellement j’ai coupé afin de faire un rectangle de 12×7.

Une fois vos deux tissus découpés mettez les endroit contre endroit. Vous verrez donc l’envers de vos tissus, l’intérieur du jean par exemple. Cousez trois côtés sur les quatre.

Une fois les trois côtés cousus retournez votre ouvrage puis cousez le dernier côté.

Vous pouvez vous arrêtez là, cependant pour un meilleur maintien de votre éponge je vous conseille de coudre un rectangle en son centre, ça lui permettra de ne pas partir dans tous les sens dès que vous frottez.

Si vous souhaitez continuer il vous suffit donc de coudre un rectangle plus petit que la taille de l’éponge au milieu.

Voilà vous avez fabriqué une éponge zéro déchet ! 

Mon avis :

On m’a conseillé de ne pas mettre de rembourrage car cela provoquait des odeurs car l’éponge ne sèche pas bien. Je ne trouve pas cela dérangeant sans rembourrage cependant la prise en main est un peu compliqué du coup, j’ai l’impression de laver ma vaisselle avec un gant de toilette, mais j’imagine que je m’y ferais.

Ensuite le jean comme tissu « grattant » est concluant mais pas trop quand même. Ça nettoie mais uniquement si vous avez bien fait tremper vos plats avant. Donc pour la prochaine, j’essaierai de remplacer le jean par de la toile de jute ou quelque chose de plus « grattant ».

Voilà sinon je suis très satisfaite de ma première création Zéro Déchet. Je compte faire également des serviettes hygiénique lavable, de l’essuie tout, des sacs à vrac, des mouchoirs, de nouveaux cotons lavables et peut être tenter le papier toilette jetable ! (uniquement pour le pipi bien-sûr) Donc si ça vous intéresse surveillez bien !

Fêtant bientôt l’anniversaire d’un proche, je viens de lui acheter un cadeau. Voulant faire attention aux déchets que je crée, le papier cadeau est un des principaux déchets que je veux éviter.

Pour le remplacer, j’ai découvert il y a quelques temps le « Furushiki« : une technique ancestral japonaise permettant d’emballer joliment vos cadeaux grâce à du tissu. Je n’avais jamais eu l’occasion de la tester, donc aujourd’hui est un grand jour.

Je vais vous présenter deux techniques pour faire votre emballage.

Pour réaliser votre Furushiki vous aurez besoin :

☯︎ D’un coupon de tissu CARRÉ (sa taille dépendra de votre cadeau, j’ai ici pris 70×70)

☯︎ De votre cadeau

☯︎ D’un mètre, d’un stylo, d’une paire de ciseaux29404943_1994087540808160_1074797475_o.jpg

Pour commencer, prenez votre tissu à l’envers et mesurez le afin qu’il fasse la dimension souhaitée. Marquez vos mesures à l’aide d’un stylo puis, tracez vos traits pour couper bien droit.

 

Coupez votre carré.

Posez le à plat, côté envers vers vous. Disposez votre cadeaux en diagonale.29138376_1994086344141613_1081711173_n

Ces étapes étaient communes aux deux manières de faire, mais à partir de maintenant nous allons apprendre la première façon de le réaliser :

Rabattez l’un des coins sur votre objet. Votre cadeaux est maintenant recouvert. Passez sous ce dernier le petit coin qui dépasse.

 

Ensuite, prenez entre vos mains les deux extrémités puis faites un noeud29134640_1994086290808285_1196493709_n

Votre cadeau devrait ressembler à ça : 28946357_1994087500808164_296388714_o

Prenez le coin qui dépasse et faite le passer sous votre noeud.

 

Maintenant cachez le surplus de tissu sous votre noeud.

 

Voilà ! 29341030_1994086207474960_453663862_n.jpg

Deuxième méthode : 

Cette méthode est plus simple mais selon la forme de vos cadeaux je la trouve moins esthétique.

Prenez deux coins opposés puis faites un noeud.

 

Prenez les deux autres coins et faite également un noeud28946763_1994094347474146_2018862233_o

Vous avez deux possibilités : 

  • Soit vous prenez vos deux excroissances de tissu (provenant de votre noeud précédent) quand vous faites votre noeud pour qu’il n’y ait que deux morceaux de tissu qui dépassent. (ce que j’ai fait)
  • Soit vous ne prenez pas les deux excroissances. Vous aurez ainsi quatre morceaux de tissu une fois fini.

29391243_1994094370807477_1184296988_oTadam !

Voilà mes deux techniques! À vous de voir celle que vous préférez et surtout laquelle correspond le plus à la forme de votre cadeau. 29004000_1994086190808295_975242256_n

Aujourd’hui j’avais envie de faire de la couture ! Il y a quelques temps j’ai acheté de magnifiques coupons de tissus et j’avais vraiment envie d’en faire quelque chose de sympa, un « objet » dont j’allais vraiment me servir régulièrement ! Et c’est là que m’est venue tout naturellement l’idée d’une trousse ! On peut mettre ce que l’on veut dedans et la transporter partout ! 

Je suis partie sur une base très simple pour la fabriquer, à vous de rajouter de petites fantaisies si vous en avez envie ! 

Donc pour fabriquer votre petite trousse vous aurez besoin : 

D’un coupon de tissu pour l’intérieur 

D’un coupon de tissu pour l’extérieur 

D’un moyen de fermeture : pressions, boutons, fermeture éclair, élastiques, scratch (ici j’ai choisi des pressions)

De fil

D’une aiguille

D’une paire de ciseaux, d’un stylo, d’une règleDSC01267

Pour commencer coupez vos tissus selon les dimensions que vous souhaitez. Ici j’ai coupé un rectangle de 25 x 30, mais à vous de choisir vos dimensions en fonction de l’utilité que vous voulez donner à cette trousse. 

IMPORTANT : Mettez vos tissus à l’envers au moment de faire vos points et vos tracés, comme ça, cela ne se verra pas ! 

Faites donc vos points, puis tracez, enfin découpez. 

 

Faites cela pour vos deux tissus

 

Une fois que cela est fait, posez vos tissus endroit contre endroit. 

 

Puis cousez à la main, ou à la machine à coudre. Ne cousez que trois côtés sur quatre ! Comme vous l’avez remarqué nous cousons nos tissus à l’envers, il faudra donc que l’on retourne notre ouvrage et pour cela il faut laisser un coin non cousuDSC01279

Une fois que vous avez cousu vos trois côtés, retournez délicatement votre ouvrage, afin qu’il soit à l’endroit. Vos coutures sont invisibles !!DSC01280

Maintenant vous allez coudre le dernier côté, pour que cela soit le plus esthétique possible repliez vos deux tissus vers l’intérieur de quelques millimètres puis cousez.

 

Une fois que c’est fait, mettez vers vous et à l’endroit le tissu que vous voulez voir à l’intérieur, puis rabattez 10 cm de tissu vers le haut. 

DSC01284

Puis cousez les deux bords. DSC01285

Votre trousse commence à prendre forme, il ne vous reste plus qu’à ajouter un moyen de fermeture. Si vous décidez de mettre autre chose que des pressions vous n’avez pas besoin de lire les étapes suivantes car j’explique comment bien poser les pressions

 

Donc une fois que nous avons tout cousu il ne reste plus qu’à poser nos pressions. Ici c’est un kit dans lequel il y a tous les instruments nécessaires, il ne manque plus qu’un marteauDSC01288

Nous allons mettre deux pressions, il vous faut donc sortir deux sets de chaque type de pression, chaque set étant composé de deux parties différentes. 

Il faut que nous fassions les trous dans lesquels nous allons mettre nos pressions. Pour cela il suffit de prendre la petite pince fournie, puis d’y insérer la petite pointe grise. Ensuite, il faut prendre le cercle noir, puis le poser sous l’endroit où vous voulez faire le trou. N’oubliez pas de déterminer au préalable où vous voulez faire vos trous en faisant des petits points au stylo

 

 

 

Ensuite, il vous suffit de placer votre pince avec l’embout au niveau de votre point, de bien avoir mis le cercle noir en dessous puis de donner quelques bons coups de marteau. Voilà, votre trou est fait ! Faites pareil de l’autre côté car nous allons poser deux pressions. 

 

Une fois vos trous faits, enlevez l’embout puis mettez à la place l’autre embout fourni, celui qui est sur la photo ci dessous, je ne sais pas vraiment comment vous le décrire. À l’autre extrémité de la pince, fixez le petit cercle blancDSC01298

Puis, prenez votre premier set de pressions et mettez le bout pointu sur le cercle blanc. Passez votre pince sous le tissu. Ensuite, posez par dessus le deuxième morceau de la pression puis fermez la pince. Pour sceller le tout, il vous suffit de donner quelques coups de marteau. Et voilà le tour est joué, répétez l’opération pour votre deuxième pression. 

 

DSC01305Ensuite, nous allons poser le reste de notre pression. Pour que les deux parties soient vraiment aux mêmes endroits, reportez le centre de votre pression sur le tissu du dessous à l’aide d’un stylo. Une fois que cela est fait, il ne vous reste plus qu’à répéter l’opération exactement de la même manière. Perforez votre tissu. Mettez le bout « pointu » sur le cercle blanc de la pince, puis passez la sous votre tissu. Fermez votre pince puis donnez des coups de marteaux. Faites-le pour l’autre côté et voilà !

 

Ça y est vous venez de fabriquer vous-même votre trousse ! Moi, je vais l’utiliser pour l’école. N’hésitez pas à me dire dans les commentaires à quoi va vous servir votre jolie trousse !🦑

 

Aujourd’hui j’ai envie de faire avec vous des sels de bain ! Oui, oui, ce truc génial que tu mets dans ton bain et qui sent super bon, bah on peut le faire chez soi et hyper facilement en plus ! Alors allons y ! 

Pour réaliser cette recette vous aurez besoin : 

❂ De gros sels (sel de table, sel d’epsom, sel de la mer morte, sel de ce que vous voulez !)

❂ De l’huile végétale (ici j’ai choisi l’huile d’amande douce)

❂ Du colorant 

❂ Des huiles essentielles ou de la fragrance (ici j’ai choisi un mélange d’agrumes : orange, pamplemousse, mandarine)

❂ Un contenant DSC01225

Pour réaliser votre sel de bain prenez donc votre sel et mesurez votre dose dans votre contenant, comme ça vous serez sûr d’avoir la bonne dose. DSC01226

Ensuite mettez votre sel dans un bol, ce sera plus facile pour mélanger vos ingrédients. 

 

Puis rajoutez environ 2 cuillères à soupe d’huile végétale (pas plus), puis mélangez.DSC01231 

Ajoutez ensuite vos huiles.

 

Mélangez, mélangez, mélangez, puis rajoutez vos colorants et mélangez encore !

 

Remettez toute votre mixture dans votre contenant et voilà c’est prêt ! 🍊

fullsizeoutput_32d

 

 

Aujourd’hui nous allons fabriquer ensemble des cotons démaquillants ! Pourquoi me direz-vous ? Et bien simplement car la production de coton est très négative pour la planète et qu’il est vraiment très facile de faire un petit geste pour la planète en fabriquant soi même ses cotons ! 

J’avais déjà fait des cotons il y a quelques mois, mais je vous propose ici une version plus évoluée grâce à l’expérience que j’ai pu en avoir. 

Donc pour ce faire nous aurons besoin : 

  • D’un coupon de tissu de la taille que vous souhaitez, cela dépend du nombre de cotons que vous voulez réaliser. 
  • D’un tissu de type polaire, éponge, velours… (Personnellement j’avais choisi de l’éponge pour mes premiers, mais je trouvais la matière bien trop irritante, j’ai donc choisi ici du jersey velours)
  • une machine à coudre, ou du fil (je vous expliquerai quel fil choisir au « fil » de l’article, haha la blague subtile)
  • des ciseaux
  • une aiguille
  • un stylo, une craie, un feutre pour tracer vos formesDSC01016

Pour commencer, il faut que vous choisissiez la forme que vous voulez donner à vos cotons. Mes anciens cotons étaient carrés, cette fois-ci j’ai décidé de les faire rond, c’est simplement une question de goût. Je n’ai pas de mesures à vous donner, à vous de savoir de quelle taille vous aimez vos cotons. Personnellement j’aime bien quand ils sont bien larges, j’ai donc pris un verre qui correspondait à la taille que je voulais. DSC01017

Ensuite prenez votre premier tissu puis tracer dessus autant de cercles/carrés que vous voulez de cotons (personnellement j’en ai dessiné 6). IMPORTANT : Prenez votre tissu à l’envers pour dessiner vos contours, comme ça vous ne verrez pas le tracé ! 

 

Faite de même avec votre deuxième tissu, en traçant là aussi le même nombre de cercle. Vous avez compris, là aussi on prend le tissu à l’envers pour éviter les marques. 

 

Une fois tout vos cercles découpés, nous allons coudre ensemble un cercle de notre premier tissu, avec un cercle de notre deuxième. 

 

C’est à ce moment là que je vous raconte ma galère ! Comme ça vous ne ferez pas pareil, autant que ce soit utile à quelqu’un !  En fait, au début j’avais décidé d’utiliser de la laine pour mon fil. Je me disais que le fil serait plus résistant, et puis ça pourrait être joli. SAUF QUE… C’était une très mauvaise idée !!! Impossible de passer mon fil sans tirer dessus comme une demeurée ! Le trou que faisait l’aiguille n’était pas assez large pour passer mon noeud en fait… Donc parfois je tirais tellement fort que mon noeud se défaisait… Enfin bref la grosse grosse galère ! Je l’ai fini malgré tout, c’est dommage que ça n’ait pas fonctionné il était mignon… !

 

Donc je suis reparti sur quelque chose de plus classique, je l’ai fait avec du fil de couture normal, et c’était vraiment un soulagement ! Je pense sincèrement que j’ai mis 5 fois moins de temps avec le fil de couture. Ensuite j’ai été un peu irréfléchie, car j’ai utilisé du fil blanc alors que mon ouvrage est plutôt sombre. J’ai donc encore changé mon fil en cours de route, pour finalement utiliser un fil de couture noir. Et là c’était enfin parfait. On ne voyait plus mon fil, comme ça je pouvais faire des bêtises sans même que ça se voit ! Donc voilà mes petits conseils pour ne pas perdre trop de temps à choisir le bon fil.

 

 

PS : N’oubliez pas quand vous cousez vos deux tissus ensemble de les mettre envers contre envers.

Vous avez également une autre manière de faire, elle consiste à coudre endroit contre endroit vos deux cercles/carrés, et de laisser un petit espace non cousu afin de retourner votre ouvrage, cela vous permettra de ne pas voir les coutures. Il vous suffit ensuite de coudre vos petits trous, ou bien de le laisser pour passer vos doigts quand vous vous démaquillez. J’avais fait ça pour mes précédents cotons, c’était très sympa, mais j’avais envie d’essayer une autre manière. 

Et c’est tout, vous n’avez plus qu’à répéter ces étapes jusqu’à avoir terminé tous vos cotons. Et vous voilà avec de magnifiques cotons faits par vos soins, et en plus de ça vous ne polluez plus la planète ! 

 

Entretien : Il y a plusieurs manière de faire. Soit d’en faire 7, et ainsi les laver à la machine ou à la main à la fin de chaque semaine, ou bien de simplement laver votre coton chaque soir après vous être démaquillé. Personnellement je les lave après chaque démaquillage ou presque puis les laisse sécher sur mon radiateur, et à la fin de chaque semaine au moment de faire ma machine, je les met avec pour qu’ils aient un lavage plus en profondeur. 

Dernière petite astuce : choisissez un tissu relativement foncé, car même si vous lavez très bien vos cotons leur couleur va se dégrader, parfois il restera des traces de maquillage. Mes anciens cotons étaient blancs, et j’avais toujours l’impression qu’ils étaient sales même si je les avais mis à la machine… Donc cette fois ci, j’ai opté pour un bleu nuit, beaucoup moins salissant

 

Voilà ! Je vous laisse profiter de vos nouveaux cotons tout mignons et surtout écolos ! 🌾

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de ma dernière réalisation : Un range sandwich !! Cette idée m’est venu car en ce moment je me prépare des sandwichs, que je ne mange pas chez moi… Donc, comme presque tout le monde, je met mon petit encas dans du papier aluminium ! Sauf que… C’est pas bien ! Du coup je me suis dit que ce serait pas mal de fabriquer une genre de petite pochette pour éviter d’utiliser une feuille de papier aluminum chaque jour. Voilà le guide étape par étape pour que vous aussi vous puissiez avoir votre petit range sandwich ! 

Ps : Personnellement cette pochette me servira de cette manière là mais vous pouvez l’utiliser pour y ranger n’importe quoi : vos produits de beauté, une trousse d’école enfin un range-ce-que-vous-voulez

Pour commencer vous aurez besoin de tissu. Comme cela va nous servir à mettre de la nourriture il est préférable d’utiliser un tissu imperméable. Comme je n’en avez pas je l’ai fabriqué moi même ! 

 

Donc si vous avez déjà un tissu imperméable, vous pourrez sauter cette étape. 

❖ Coupez votre tissu de manière à ce qu’il fasse 20×40. Après bien sûr c’est à vous de voir vos dimensions, personnellement j’ai préféré prévoir large, mais du coup je trouve ma pochette un peu grande pour la taille d’un sandwich. Peut être que 15×40 serait mieux… Enfin bon, tout ça pour vous dire que mes mesures ne sont qu’à titre indicatif ! 

Pour rendre notre tissu imperméable nous allons mettre dessus de la cire, puis tout simplement le mettre au four. Une fois que celle-ci aura fondu votre tissu imperméable sera prêt ! Super facile, pas vrai ? 

❖ Donc après avoir découpé votre tissu, disposez du papier sulfurisé sur votre plaque de cuisson. Cela vous permettra de ne pas tâcher votre tissu avec du gras ou quoi que ce soit. 

 

Ensuite répartissez sur votre tissu de la cire d’abeille. Celle-ci se présente sous forme de petites pastilles, il vous suffit de les disposer de manière homogène sur votre tissu. Vous  pouvez également utiliser de la cire de soja, de la cire de candellia ou n’importe quel autre type de cire. 

 

❖ Mettez votre plaque avec votre tissu dans votre four. Faites le chauffer à 80 degrès. Puis surveillez régulièrement votre tissu, il n’y a pas de minuteur à mettre, il suffit d’ouvrir régulièrement votre four, lorsque vous n’apercevez plus de pastille, c’est que c’est bon !

 

❖ Sortez ensuite votre plaque puis prenez du bout des doigts votre tissu. Ne vous inquiétez pas ce n’est pas chaud ! Ensuite secouez le, enfin aérez le de manière à ce qu’il sèche ! En quelques secondes il sera sec ! 

 

 

C’est là que les choses se compliquent ! Non, je rigole, enfin pas trop… Personnellement je n’ai pas de machine à coudre, donc j’ai du coudre à la main, mais ne vous inquiétez pas c’est pas plus compliqué c’est simplement un peu plus long… 

❖ Donc vous prenez votre tissu à l’endroit de manière à ce qu’une fois cousu entièrement vous puissiez le retourner (comme une chaussette), afin qu’on ne voit plus les coutures. 

❖ Repliez votre tissu d’environ 0.5cm en bas, puis cousez le. DSC00833

❖ Ensuite repliez votre tissu afin de laisser environ 6 cm de tissu en haut. Ce sera le rabat de votre pochette. DSC00834

Maintenant que vous avez replié votre tissu, vous allez coudre les deux côtés, en laissant environ 0.5 cm d’écart par rapport au bord. Pour plus de facilité vous pouvez mettre des pinces sur les côtes pour tenir votre tissu afin de ne pas devoir  »remesurer » à chaque fois.

Une fois que tout est cousu vous pouvez retourner délicatement votre pochette. On ne voit plus les coutures c’est magique !

DSC00843

Ensuite nous allons nous concentrer sur le rabat. C’est très facile, il vous suffit de replier vers l’intérieur 0.5 cm de chaque extrémité puis de les coudre. Je vous conseille là aussi de mettre des pinces, ce sera plus facile. 

 

 Pour finir nous allons fixer nos scratchs. Personnellement j’ai tenté une technique qui a bien fonctionné, je vous conseille donc de fixer d’abord le scratch  »doux » sur le rabat, de manière à ce qu’il recouvre quelque peu votre couture. Bien sûr, essayez de le mettre au centre. 

Ensuite, la meilleure manière pour fixer le second, donc le scratch  »dur ou rêche » je vous conseille de tout simplement le scratcher au scratch que vous venez de coller, puis de rabattre votre tissu. Appuyez fermement pour que votre scratch se colle à votre tissu, puis ouvrez délicatement. Voilà, comme ça on est sur de l’avoir mis au bon endroit !

 

 

Pour plus de sûreté vous pouvez coudre vos scratchs, personnellement je ne l’ai pas encore fait, mais je pense que je devrais bientôt car ça m’étonnerait que le collant soit assez efficace. 

Voilà vous avez votre petite pochette à sandwich imperméable et en plus ….. vous ne polluez plus la planète avec la papier aluminum !! Bravo !! Non je rigole.. Mais bon parfois il suffit de petites choses pour aider notre belle planète

Sur ce, je vous laisse tester votre nouveau petit jouet ! Je suis sûre que comme moi vous avez déjà envie de le remplir, juste pour voir s’il n’est pas encore plus beau avec notre goûter à l’intérieur ! 🧀

 

 

 

Customisez vos boîtes de conserve

Aujourd’hui je vous propose une petite séance de DIY, décoration, bricolage, appelez ça comme vous voulez, ce que je peux vous dire c’est que je trouve ça vraiment sympa : Nous allons faire du recyclage de boîte de conserve !! HOURRA !!

 

Personnellement j’ai toujours trouvé ça triste de jeter ces petites boîtes en fer (déjà parce qu’elles sont mignonnes, mais aussi et surtout parce que ça fait des déchets). Donc je vous propose un relooking de celles-ci, elles pourront ensuite vous servir de pots pour vos plantes, de récipients pour vos bougies, de jolies boîtes pour vos cadeaux…

Celles que j’ai décorée précédemment m’ont servi à faire de jolis pots pour mes cactus.

 

Allez, voyons comment faire un de mes bricolages/décorations préférés.

Pour cela il vous faut :

※ une / des boîte(s) de conserve

※ de la peinture (en spray, c’est plus facile)

※ des petits scotch décoratifs (facultatif)

 

Pour nettoyer le collant qui va certainement rester sur vos boîtes je vous propose trois idées :

※ les laisser tremper dans de l’eau bouillante puis frottez

※ frottez le collant avec du white spirit ou de l’acétone

※ mélangez de l’huile (de ce que vous voulez, on s’en fout) avec du bicarbonate de soude de manière à ce que ça fasse une pâte. Frottez les résidus avec.

Ensuite, préparez un petit endroit avec une protection (vieux t-shirt, journal…) pour poser vos conserves une fois peintes, afin de les laisser sécher. Si vous ne voulez pas vous tacher mettez un gant sur la main qui va tenir la conserve. Ensuite mettez vous à l’extérieur; déjà pour l’odeur, mais aussi pour ne pas que la peinture tâche quelque chose. Ici je vais le faire avec un spray, pour cela je met ma main dans le creux de la conserve et actionne le spray en le positionnant relativement loin pour éviter les coulures.

 

Si vous ne voulez peindre qu’une certaine partie de votre conserve pour créer un bel effet, mettez préalablement un scotch, et ne « sprayez » que sur la partie désirée. Ne vous inquiétez pas si vous débordez, un petit coup d’acétone et ça disparaît !

Laissez sécher jusqu’à que cela paraisse sec au toucher puis, passez une deuxième couche en procédant de la même manière que pour la couche précédente.DSC00358

Laissez sécher votre deuxième couche. Une fois bien sèche vous pouvez enfin décorer. Vous pouvez peindre/dessiner dessus, coller des stickers et pleins d’autres jolies choses. Personnellement j’ai mis du scotch décoratif (du masking tape je crois…?). Mes préférés sont ceux à dentelles, je trouve qu’ils rendent vraiment mignonnes nos petites boîtes. Vous pouvez mettre votre scotch où vous voulez, dans le sens que vous voulez, laissez place à votre imagination !!

 

Et voilà !! De magnifiques petites boîtes de conserve à qui vous avez offert une nouvelle vie. Deux, trois petits cactus par ci par là et mes petites boîtes ont trouvé leur place chez moi. Je n’ai pas encore trouvé quoi mettre dans les petites nouvelles, on verra bien… 🌻DSC00364

Aujourd’hui nous allons voir comment réaliser de jolies bougies ! Oui, vous allez faire de magnifiques bougies chez vous, avec vos petites mains, pas d’inquiétude c’est ultra facile!

Pour deux bougies dans des moules de 26g (c’est à dire des petits moules, comme ceux pour les cannelés niveau taille) vous aurez besoin de : 

 

une balance 

❀ de quoi faire un bain marie

 10 grammes de cire d’abeille 

 25 grammes de cire de soja 

Vous pouvez n’utiliser qu’un type de cire, j’en ai utilisé deux types car pour moi la cire de soja est trop molle et grasse, et celle d’abeille trop sèche et  »plastique », du coup je mélange les deux et c’est juste parfait ! 

1 moule (donc du coup si vous prenez un plus gros moule, faite un petit produit en croix pour voir combien de cire vous aurez besoin, sinon vous allez être embêté !)

du parfum, ou des huiles essentielles

des mèches et des supports pour bougie 

du colorant

1 cure dent, ou un pic à brochette 

de la super glue, ou un truc qui colle 

Il n’y a que quelques étapes, la réalisation de ces bougies est vraiment simplissime

Pesez vos/votre cire, puis faite la fondre au bain marie

 

Une fois fondue, rajoutez le colorant (ici je n’ai mis qu’une goutte de rouge et cela a fait un très jolie rose qui va bien avec mes moule fleurs, ayez la main légère les couleurs sont concentrées)

 

Ensuite ajoutez votre parfum ou vos huiles, ici 30 gouttes de fleur d’oranger DSC00308

Faire couler dans vos moules, patientez jusqu’à ce que ce soit dur et que la cire ne soit plus chaude pour ne pas que votre bougie se démoule mal. 

 

Une fois sorties de leurs moules, prenez votre cure dent et faite un trou en leur centre, relativement gros pour que la mèche puisse passer. DSC00333

Ensuite coupez votre mèche, passez la dans votre support, puis collez la au bout de celui-ci afin qu’elle ne bouge plus. 

 

Passez votre mèche dans le trou de la bougie, et enfoncez doucement votre support dans votre bougie afin de le fixer. DSC00334

Voilà c’est déjà fini ! Je vous avais dit que c’était rapide !! Il ne vous reste plus qu’à leur trouver un joli dessous de plat et le tour est joué il ne reste plus qu’à allumer ! 🌸DSC00337

Bien sûr vous pouvez simplement faire couler votre cire dans un récipient, vous n’êtes pas obligé de le faire dans un moule. Ça paraît évident mais je préfère préciser quand même !

 

 

 

 

Shopping cart

Subtotal
Shipping and discount codes are added at checkout.
Checkout
%d blogueurs aiment cette page :