« No bra » : vivre sans soutien-gorge, cool ou pas ?

Attention ⚠️ nous allons aborder un sujet sensible ! Dans cet article je relate simplement mon expérience et n’émets absolument aucun jugement ni quoi que ce soit donc pas de débats dans mes mails ni en commentaire !!

Le 14 janvier 2019 j’ai décidé d’arrêter de porter des soutien gorge. Enfin plutôt d’essayer, car en vrai, je pensais que ça allait être super compliqué ! J’avoue ne pas vraiment me rappeler ce qui m’a enfin fait essayer mais peu importe le 14 janvier 2019 a 7h45 je pars pour la première fois de chez moi sans soutien gorge. Autant vous dire que c’était le stress ultime !

Après c’était partie pour 40 minutes de trajet donc j’ai eu le temps de parler avec mon cerveau pour me demander vraiment ce qui me bloquait, me stressait tout ça tout ça et en fait après avoir éliminé pleins d’arguments débiles je me suis dit bon, en fait c’est cool !

Je fais cet article afin te parler de mes craintes et de mon ressenti pour que tu puisses voir si ce te botte, à quels problèmes tu devras éventuellement faire face et surtout comment les résoudre.

Le premier problème auquel j’ai fait face était mon compagnon. Il n’était pas trop d’accord pour la raison que :

  • Les mecs vont te regarder. Bon ce serait vrai si je faisais un 95D mais la… bon… mais je comprends l’idée, c’est quand même stressant pour lui que je sorte sans soutien gorge car dans l’inconscient collectif les filles sans soutien gorge sont des p**** aguicheuses. Voilà c’est dit… et malheureusement c’est ce que la plupart pense inconsciemment ou non.

Comment résoudre ce problème ? Lui montrer par A+B qu’absolument rien ne change, et que si tu ne lui avais pas dit il ne l’aurait même pas remarqué. Tente le coup, commence à le faire 1 semaine avant de lui dire et voit s’il le remarque !

  • Autre problème, selon le t-shirt ça craint, genre décolleté ou tricot transparent. Ouep, ça c’est vrai !

Comment résoudre ce problème ? Dans ce cas je porte des soutiens gorges sans armatures. Ils sont carrément plus confortables et surtout je les trouve 1000 fois plus canon !

  • Les remarques désobligeantes, que ce soit de tes proches ou de tes amis. C’est pas cool mais ça arrive.

Comment résoudre ce problème ? Là, je n’ai pas de conseils magiques à donner ni de phrase irréfutable, à toi de voir la manière dont tu as envie de répondre. Tu peux faire un doigt d’honneur, dire que tu fais ce que tu veux, que tu es une femme libre, que ce sont TES seins et que merde ! Voilà, moi je donne des idée, à toi de voir !

  • Tu te sens gênée. Parce que oui, il y a le problème des autres mais parfois c’est nous même qui nous bloquons.

Comment résoudre ce problème ? Le temps, la patience et l’amour de son corps. Franchement, j’ai pas d’autres solutions. Moi aussi des fois je me dis qu’ils font des trucs bizarres et je me retrouve avec des seins comme la première Lara Croft (Ndlr : des seins triangles en gros, je schématise même pas!). Mais voilà au fur et à mesure tu apprends à les regarder et les apprécier et pas juste te dire ils sont trop petits, j’aime pas leur forme, etc. Et dès que tu les aimeras tu n’auras absolument plus aucune raison de vouloir les emprisonner (les pauvres…).

Dans cet article je ne t’apporte pas toutes les réponses je t’apporte simplement un message d’amour et de paix. Je te propose de réfléchir quelques minutes à leur propos. Pose toi des questions et tente d’y répondre. Tente l’expérience, au pire tu n’as rien à perdre et si ça t’inquiète prend un grand foulard avec toi au cas où pour cacher tes « free boobs » !

Personnellement j’ai toujours trouvé les soutiens gorges tellement cool. Mes seins étaient trop petits (ils le sont toujours je vous rassure mais maintenant je l’accepte) donc c’était le moyen parfait de les cacher en les faisant paraître différents : plus ronds, plus gros, etc. J’en ai donc porté pendant des années sans me poser une seule question. Maintenant que j’y pense je trouve ça dingueà quel point c’est ancré en nous. Pendant des années j’ai eu ce réflexe, jamais au grand jamais ça ne m’a dérangé même si parfois ça me faisait mal ou ça me faisait des marques.

Il a fallu que je tombe sur des articles qui en parlaient pour commencer à me poser des questions, je trouve ça fou. Alors même si cet article n’est pas très précis et complet j’espère qu’il aura le mérite de te questionner et de t’interpeler sur ce geste que tu fais tous les jours.

Même qu’il m’arrive un truc trop chelou maintenant, j’ai des sortes de douleurs fantômes ! Genre comme si ma bretelle était tout entortillée sur mon épaule. Donc je vais pour me la « désentortiller » et à chaque fois je suis surprise de voir que je n’ai pas de soutien gorge alors que j’ai l’impression que la douleur est bien réelle et surtout exactement celle que je ressentais parfois avant. Voilà je trouve ça dingue, dis moi si toi aussi ça t’est déjà arrivé !

Je vous embrasse fort, toi et tes seins, tes boobs, tes nénés, etc !