Avoir un lombricomposteur : épisode 1

Pour continuer sur ma lancée du zéro déchet et du naturel j’ai décidé d’investir dans un lombricomposteur. Cette petite merveille va me permettre de recycler pas mal de mes déchets !

J’ai décidé de sauter le pas lorsque j’ai découvert que ma ville proposait de rembourser 70€ sur son achat. J’ai commandé le mien sur Jardins animés, il coûtait 90€ (frais de port compris).

Il est composé de trois étages, d’un décanteur, de roulettes, ainsi que d’un robinet. Avec cela nous a été offert un sac de litière de chanvre ainsi qu’un tapis d’humidité. Ce ne sont pas des équipements essentiels ne vous inquiétez pas si vous n’en avez pas.

Nous l’avons commandé sans vers, car le prix augmentait de 5 euros avec. Nous avons trouvé un site vraiment super : plus2versdes particuliers proposent de donner leurs vers. Le site est présenté sous la forme d’une carte de France où sont annotés tous les particuliers qui en proposent. J’ai étais agréablement surprise par le nombre de gens qu’il y a sur la carte et leur rapidité de réponses. Je vous conseille vraiment cette solution pour acquérir vos vers car déjà ils n’auront pas à subir un transport en colis et surtout vous pourrez parler avec la personne, et elle vous donnera la plupart du temps de super conseils ! 

Une dame adorable, sur Aix en Provence, nous a donc donné une centaine de vers. Elle nous a bien expliqué comment faire, et nous a donc donné les vers avec du compost qui était autour d’eux.

Avant d’aller chercher vos vers il vous faut préparer la litière ! Dans le bac du haut il faut ajouter 4 ou 5 épaisseurs de papier journal (ici j’ai utilisé des feuilles de brouillon, sans encres couleurs), puis recouvrir d’environ deux centimètres soit de litière de chanvre, soit simplement de terreau.

32564422_2017911438425770_8463346774617096192_n

Si vous optez pour la litière de chanvre il faudra au préalable l’humidifier. Pour cela je l’ai mise dans un bassine puis j’ai versé de l’eau. Ensuite j’ai bien essoré la litière et l’ai disposé sur le papier journal.

Ensuite vous devez préparer leur nourriture ! C’est relativement simple mais vous devez absolument connaître certaines règles !

Tout d’abord il y a des déchets azotés : ce sont les épluchures, les restes…
Les plus grandes règles à respecter sur les déchets azotés sont le fait que vous ne devez mettre ni agrumes, ni ail/oignons, ni viande/poisson ou encore fromage. 

Il y a également des déchets carbonés : ce sont les cartons comme les boîtes d’oeufs ou encore le rouleau en carton du papier toilette. Cependant il n’est pas conseillé de mettre dans votre lombricomposteur des cartons imprimés car les couleurs sont nocives pour vos vers, personnellement je ne mets donc pas mes boîtes de pâtes ou de riz… 

Veillez toujours à mettre autant de déchets carbonés qu’azotés. Si vous mettez vos épluchures pensez à ajouter quelques morceaux de cartons.

Les lombrics apprécient la nourriture molle, qui commence à moisir. Rien de plus simple, lorsque vous épluchez vos légumes, conservez les épluchures quelques jours dans un contenant fermé puis donner les.

Ensuite les coquilles d’oeufs broyés sont très bonnes pour vos lombrics. Ils ne les mangeront pas mais elle participeront activement au maintien d’un PH correct dans votre lombricomposteur. Ainsi dès que j’utilise des oeufs je fais bien sécher les coquilles puis je les passe au mixeur. Ensuite, je les conserve dans un contenant puis j’en parsème quelques fois.

Comme premier repas nous leur avons donné : Des pétales de fleurs, des feuilles, du marc de café, des petits morceaux d’artichaut et quelques épluchures de légumes. J’ai broyé quelques coquilles d’oeufs que j’ai parsemé.

J’ai ensuite rajouté par dessus du carton : un sachet en papier, le filtre du café, une boîte d’oeuf.

Ce qui est très important est de faire des petits morceaux que ce soit pour les déchets azotés ou carbonés. Ainsi ce que vous leur donnez sera plus facile à manger, ils seront donc plus efficace. Si les morceaux sont trop gros ils ne les mangeront pas, ou trop lentement.

Vous n’êtes pas obligé de leur donner à manger tous les jours, tout dépend de votre consommation. Il n’est pas non plus nécéssaire d’attendre que toute la nourriture soit consommée avant d’en rajouter. Évitez de leur mettre trop de nourriture d’un coup.

Astuces : Personnellement j’ai deux petits seaux, l’un dans lequel je met mes épluchures et dans l’autres mes morceaux de cartons comme ça je les conserve si je ne peux pas leur donner de suite. J’ai également un petit bocal dans lequel je mets mes coquilles d’oeufs broyés, dès que j’en utilise je les mixe direct (après les avoir fait sécher) comme cela j’ai toujours de la poudre sous la main.

Ensuite au niveau de son emplacement dans votre maison il est conseillé de le mettre dans un endroit frais, ils travaillent très bien entre 15 et 20°. Ils ne supportent pas les températures inférieures à 5° et supérieures à 30°, leur travail sera beaucoup ralentis. Ainsi je l’ai mis dans mon bureau, dans un coin de pièce à l’ombre.

Voilà vous avez fait tout ce qu’il fallait faire pour offrir une belle vie à vos vers !

Maintenant passons aux explications théoriques sur votre lombricomposteur. Celui ci est composé de quatre parties : 3 bacs et un décanteur. Le bac du dessus est celui ou vous avez mis la litière, vos vers, ainsi que vos déchets. Le bac d’en dessous sera celui ou les déchets digérés par les vers vont descendre. Il est tout a fait normal que vos vers descendent dans cet étage, pas de panique. Puis, il y a le dernier bac, celui ou votre compost sera le plus fin. C’est ici que vous le récupérerez.
Ensuite il y a le décanteur. En faisant le compost les vers font quelque chose que l’on appelle : Le thé, ou bien le jus (mais c’est un peu moins classe…). Ce liquide sera stocké dans ce fameux décanteur. Vous pourrez le récupérer grâce au robinet. Il vous suffira de mettre un contenant en dessous et de récupérer la dose souhaitée ! Ce thé est pleins de nutriments et c’est très bon pour vos plantes ! Tellement riche que vous devez diluer un volume de thé dans 10 volume d’eau. Vous pouvez ensuite arroser vos plantes, exactement comme d’habitude.

Vous devez vous demander comme moi, comment fait on pour partir en voyage avec nos nouveaux animaux de compagnie ? Aucun problème ! Avant de partir préparez leur un bon repas, plus consistant que d’habitude et… et rien de plus ! Vos vers sont très intelligents, quand ils verront qu’il n’y a pas de gros apport en nourriture ils « s’auto-réguleront« , ils rentreront dans une sorte « d’hibernation » et ils mangeront des déchets qu’ils ont déjà digérés !
La seule chose à ne pas oublier c’est d’ouvrir la vanne du décanteur afin que le « thé » puisse s’évacuer et ne pas déborder. Mettez un contenant d’une taille en conséquence en dessous du robinet.

Et voilà vous savez tout ! On se retrouvera bientôt pour un autre épisode, lorsque j’aurais passé un peu plus de temps avec mes nouveaux animaux de compagnie !!